Nous reprenons ici un article qui a été publié le 27 janvier 2015 sur le site du Ministère de la culture. Nous en publions les points clés mais nous vous recommandons d’en prendre connaissance dans son intégralité (www.culturecommunication.gouv.fr.) pour vous faire votre propre opinion sans perdre de vue, bien-sûr, qu’il s’agit du site du Ministère.

« Le 7 janvier, après la remise du rapport sur l’intermittence par la mission de concertation, le Premier ministre a annoncé plusieurs mesures visant à « bâtir un cadre stabilisé et sécurisé pour les intermittents du spectacle », notamment un projet de loi qui sera présenté au Parlement au cours du premier semestre 2015″ :
- Sécuriser l’existence d’un régime adapté d’assurance-chômage des artistes et des techniciens au sein du régime interprofessionnel d’assurance-chômage
- Responsabiliser les partenaires sociaux représentatifs du secteur du spectacle en leur permettant de définir eux-mêmes les règles applicables aux intermittents
- Encadrer le recours aux contrats intermittents pour combattre les abus et supprimer la « permittence »
- Développer l’emploi et adapter la protection sociale pour mieux garantir les droits des intermittents

 


En conclusion, voici ce qu’ont déclaré le Premier Ministre et la Ministre de la culture :
« Notre ambition est de donner aux artistes et techniciens du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel qui la font vivre, un cadre social refondé qui permette de sortir durablement des crises périodiques qu’a connu le régime des intermittents » (Manuel Valls)
« Pour soutenir la création en France, le Gouvernement procédera à un dégel immédiat des crédits des missions création et transmission des savoirs. Le budget de ces mêmes missions sera augmenté en 2016 » (Fleur Pellerin)